Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Feuilleton de prospective : Metz 2062 Ep.2

Publié par Victor Montag sur 1 Août 2012, 15:00pm

Episode 2 

Voitures propres et Mettis partout

Article d'Anthony Villeneuve

Avec Yannick Monget (photo) 

 

Paru dans le Républicain Lorrain le 01 août 2012

Reproduit avec l'aimable autorisation du journaliste

monget-copie-1 

 

Nous avons invité le prospectiviste messin Yannick Monget à imaginer la vie à Metz dans 50 ans, en 2062. Aujourd’hui, il parle des transports.

Comment se déplacera-t-on dans 50 ans ? Yannick Monget commence par balayer un mythe : « Non, la voiture individuelle n’aura pas totalement disparu au profit du transport collectif. Nous sommes bien trop individualistes pour ça. Par contre, elle aura beaucoup évolué. »

Roulera-t-on toujours au Diesel ? « Même si on commence à découvrir de nouvelles réserves de pétrole, j’espère que nos responsables politiques et industriels auront eu le courage de tourner la page. D’autant que des solutions alternatives commencent à émerger. Je pense notamment à la propulsion à air comprimé. J’ai moi-même conduit une voiture propulsée à l’air comprimé. Il y a aussi l’hydrogène avec la pile à combustible. »

Plus de transports en commun

Et la voiture volante, c’est possible ? « Elle existe déjà, affirme Yannick Monget. Tout comme le skateboard volant que l’on voit dans Retour vers le futur. C’est le skate supraconducteur. Il y a aussi le train à sustentation magnétique qui n’est plus en contact avec le sol. Il existe au Japon. Mais je ne crois pas que ces technologies vont s’imposer pour l’automobile. »

Les voitures devraient aussi évoluer dans leurs formes (moins volumineuses) et dans la manière de les conduire : « Nous allons aller vers des conduites de plus en plus automatisées, estime Yannick Monget. Google vient par exemple d’inventer la voiture qui se conduit toute seule. Et puis, on ira forcément vers des voitures bridées… »

Et les transports en commun ? « Ils devraient monter en puissance, notamment à Metz, annonce Yannick Monget. Mettis va constituer une évolution. Mais ce sera le début de quelque chose, pas la fin. Les autres quartiers et les autres communes réclameront à leur tour des lignes de transport modernes. D’ici 2062, je pense que les transports en commun seront entièrement propres. Mettis a d’ailleurs été pensé dans cette perspective. Je pense aussi qu’on aura du matériel roulant capable de s’adapter au trafic. Des engins très grands aux heures de pointe, que l’on pourrait raccourcir pour les heures creuses. »

Yannick Monget annonce aussi une révolution dans le transport de marchandises : « Le ferroutage et le fluvial auront eu raison du transport routier traditionnel. Pour Metz, c’est une excellente nouvelle, puisque les camions de l’A 31 sont en grande partie responsable de la pollution urbaine. »

Et le transport aérien ? « Je pense qu’il sera beaucoup moins énergivore, pronostique Yannick Monget. Les dirigeables pourraient, par exemple, refaire leur apparition. »

 

 

 

(*) Yannick Monget est l’auteur de Terres d’Avenir, aux éditions de La Martinière

 

Anthony VILLENEUVE

Commenter cet article

Archives

Articles récents