Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Lorris Murail "Nuigrave"

Publié par Victor Montag sur 24 Décembre 2009, 13:20pm

Robert Laffont Ailleurs et Demain
2009






Futur hygiéniste 

 9782221114513FS-copie-2.gif

En argot moderne, une cigarette est une "nuigrave". Cette expression est tirée du slogan préventif  "Nuit gravement à la santé" qu’exhibent depuis quelques années les paquets de clopes. "Nuigrave" est aussi le titre d’un des rares romans pour adulte de Lorris Murail, par ailleurs prolixe auteur de littérature jeunesse (on se souvient de la très belle série "Golem" signée avec ses sœurs Marie-Aude et Elvire en 2002). Dans quelques décennies en effet, le tabac est considéré comme une drogue et sa consommation sévèrement réprimée. La France est envahie de migrants, réfugiés climatiques et politiques, parqués dans de vastes bidonvilles. L’Europe, empêtrée dans sa repentance post-coloniale, a engagé un vaste programme de restitution patrimoniale d’œuvres d’art à leur pays d’origine. Arthur Blond, professeur en archéologie à l’université Aimé-Jacquet (sic), s’occupe justement de l’obélisque de la Concorde rendue depuis peu à l’Égypte. Alors qu’il allait pour embarquer à destination de Louxor à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, Arthur se voit refuser le vol à cause d’un patch à la nicotine illégal qu’il s’était collé sur la fesse. Ce patch se révèle porteur d’une petite quantité de tétracoarcinicol, une nouvelle drogue qui modifie la perception du temps, tirée d’une plante, la coarcine. Sidonie Wellman, ancienne amie d’Arthur, l’a découverte en Amazonie, et le laboratoire de son mari l’exploite dans le domaine de la transplantation d’organe. Quand Sidonie est abattue devant ses yeux après lui avoir confié des plants de coarcine, Arthur réalise qu’il est en danger. Histoire de drogue, de temps, de multinationale et de ghetto social, le roman de Lorris Murail, à l’intrigue et aux développements inattendus, marque avec panache le quarantième anniversaire de la collection Ailleurs et Demain chez Robert Laffont. Un ovni de la SF à ne pas rater.

 


article paru dans le Républicain Lorrain le 10 janvier 2010
voir la page

Commenter cet article

Archives

Articles récents