Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Ian McDonald "Le Fleuve des Dieux"

Publié par Victor Montag sur 17 Août 2010, 15:37pm

 Denoël Lunes d'Encre

2010 



Cyber Bollywood 2047

Fleuve_des_dieux.jpg 

L’Inde de Nehru, née en 1947, n’est plus. Un siècle plus tard, les guerres de Partition l’ont atomisée en de nouveaux Etats indépendants, que trois ans de sécheresse dressent les uns contre les autres. La guerre de l’eau approche. Dans la légendaire Vârânacî (ancienne Bénarès), capitale du nouvel Etat du Bharat, neuf destinées apparemment isolées convergent pour jouer ensemble le dernier acte de l’Age de Kali.

Un flic chasseur d’Intelligences Artificielles (IAs) et son épouse paysanne, un trafiquant d’organes en quête de reconversion, une journaliste intrépide et frondeuse, un héritier humoriste, un neutre (ni homme ni femme) génétiquement modifié, un conseiller politique rongé de désirs inavouables et deux ingénieurs spécialistes des réalités virtuelles cosmologiques.

IAs, drones et robots-soldats, ordinateurs en réseau, réalités virtuelles, manipulations génétiques, recherches quantiques sur les univers parallèles : la toile de fond du futur du roman "Le Fleuve des Dieux" de l’irlandais Ian McDonald récapitule les thèmes favoris de la science-fiction contemporaine, dans une mise en scène exotique inédite. La technologie s’imbrique dans les mythes, les dieux et les IAs jouent avec le destin des humains, mais à l’horizon de la singularité qui se profile, du phénoménal événement qui clôt l’intrigue, on ne trouve pas les cauchemars ou les rêves recyclés d’ordinaire par le tout-venant de la SF. La confrontation chair-machine se résoud au contraire dans une complexe mais passionnante proposition qui parvient à synthétiser chaque élément d’une histoire exubérante et riche comme peut l’être l’Inde pour des yeux occidentaux.

Parions que le roman de McDonald, récompensé autant en Grande-Bretagne qu’aux USA, deviendra vite une référence en France, même s’il aura fallu attendre six ans pour le déguster. Livré dans un format agrandi de la collection Lunes d’Encre chez Denoël, sous une très belle couverture de Manchu, "Le Fleuve des Dieux" vous propose un voyage en Asie du futur que vous n’êtes pas près d’oublier. Avec "Brasyl" et "Tendeléo", un roman et une novela publiés chez Bragelonne qui se déroulent respectivement en Amérique du Sud et en Afrique, Ian McDonald invente une séduisante SF ethnique et mondialisée. On assiste peut-être à la naissance d’un nouveau sous-genre, une cyberethnique-fiction prometteuse ...

 

 

article paru le 26 septembre 2010 dans le Républicain Lorrain

Commenter cet article

Archives

Articles récents