Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Frédéric Castaing "Siècle d’enfer"

Publié par Victor Montag sur 10 Novembre 2009, 14:00pm

Au Diable Vauvert 2009





L’âge infernal

 

C’est un mystère auquel nous convoquent les pages d’un carnet de moleskine noir. Son auteur, Vendredi Treize, ne dira jamais son vrai nom. A l’âge de cinq ans, il a été enfermé dans un camp pour enfants criminels. Du drame qui l’y a conduit, il ne se souvient pas. Un trou noir. Aujourd’hui il a vingt-deux ans. Libéré, il découvre un monde dont il ne sait rien et le raconte avec son étrange langage, forgé en prison.

La société qu’il découvre est une jumelle de la nôtre, un poil plus violente, peut-être notre avenir proche, ce qui nous pend au nez. Explosion du chômage, précarité virant à l’esclavage, émeutes de SDF, liquidation de la culture, de l’éducation et de la santé publique, syndicats transformés en associations humanitaires impuissantes. La rue parisienne est une scène ouverte sur les entrailles du capitalisme moribond. Vendredi, dans un déferlement de violence permanente, plonge dans la fange où sont peut-être les réponses à ses questions.

Frédéric Castaing, ancien professeur d’histoire devenu expert en manuscrits du XVIIIe siècle, signe avec "Siècle d’enfer" un roman prémonitoire, sur un mode sombre et percutant. Un texte noir doté d’une belle audace formelle qui fait de la langue du personnage narrateur à la fois un long poème urbain et une énigme à décrypter. Truffé de références à notre actualité (qui peut bien être Ken Joop, cet artiste qui parvient à vendre des ballons de basket dans un aquarium plusieurs millions d’euros ?), ce miroir d’un siècle broyant l’humain est aussi un thriller palpitant, qui intriguera le lecteur jusqu’à l’élucidation du mystère de l’identité de Vendredi, dans les dernières pages du carnet de moleskine noir.



article paru dans le Républicain Lorrain le 06 septembre 2009
voir la page

Commenter cet article

Archives

Articles récents