Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Feuilleton de prospective : Metz 2062 Ep.5

Publié par Victor Montag sur 6 Août 2012, 10:19am

Episode 5 

Des catastrophes naturelles en vue

Article d'Anthony Villeneuve

Avec Yannick Monget (photo) 

 

Paru dans le Républicain Lorrain le 04 août 2012

Reproduit avec l'aimable autorisation du journaliste

monget-copie-1 

 

Nous avons invité le prospectiviste messin Yannick Monget à imaginer la vie à Metz dans 50 ans, en 2062. Aujourd’hui, il parle du climat.

Quel temps fera-t-il à Metz en 2062 ? Yannick Monget préfère rester prudent : « Certains s’aventurent à dire quelle sera la température moyenne. Ces prévisions sont sans cesse remises en cause, toujours de manière de plus en plus pessimiste d’ailleurs. Je n’irai pas jusque-là. Je préfère parler de tendance. Et il est certain que le réchauffement climatique aura une incidence importante sur le climat messin. »

Il fera donc plus chaud à Metz. Mais est-ce que cela modifiera profondément nos modes de vie ? « Je pense que les personnes les plus fragiles en souffriront, pronostique Yannick Monget. Il y aura également de grandes conséquences pour la faune et la flore. On assiste déjà à des migrations d’espèces végétales et animales, notamment les insectes. Ils sont très sensibles à la moindre évolution climatique. » Certaines espèces, qui vivent aujourd’hui sous des climats plus chauds, pourraient faire leur apparition en Lorraine. « C’est d’ailleurs déjà le cas », affirme notre témoin. Dans carte de vœux qu’il a dessinée pour Metz-Métropole, Yannick Monget a même imaginé Metz survolée par des ibis rouges. « Ce qui est sûr, c’est que nous verrons arriver de nouveaux moustiques dont certains pourraient apporter de nouvelles maladies », annonce le prospectiviste messin. Mais aussi de nouvelles variétés de plantes, d’arbres… Le nombre de nuits de gelées hivernales devrait chuter, ce qui pourrait avoir des conséquences importantes.

Les étés caniculaires sont également à prévoir. « On estime qu’en 2050, la canicule devrait frapper un été sur deux, révèle Yannick Monget. En fait, on va assister à une multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes. Ça va être très chaotique. »

« Nous avons déjà observé des épisodes très inhabituels ces dernières années, constate Yannick Monget. Des pluies intenses, des tornades, même dans les Vosges… Nous en aurons de plus en plus. Ce sera plus fréquent, mais aussi, je le crains, beaucoup plus intense. »

 

(*) Yannick Monget est l’auteur de Terres d’Avenir, aux éditions de La Martinière

 

Anthony VILLENEUVE

Commenter cet article

Archives

Articles récents