Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Feuilleton de prospective : Metz 2062 Ep.4

Publié par Victor Montag sur 3 Août 2012, 12:58pm

Episode 4 

Vivre longtemps, mais comment?

Article d'Anthony Villeneuve

Avec Yannick Monget (photo) 

 

Paru dans le Républicain Lorrain le 03 août 2012

Reproduit avec l'aimable autorisation du journaliste

monget-copie-1 

 

Nous avons invité le prospectiviste messin Yannick Monget (*) à imaginer la vie à Metz dans 50 ans, en 2062. Aujourd’hui, il parle de la santé.

On parle beaucoup de l’allongement de la durée de la vie. Mais dans quelles conditions vivrons-nous dans 50 ans ? Quels progrès peut-on envisager dans le domaine de la santé ? Quels risques encourons-nous ?

Yannick Monget commence par évoquer les aspects positifs. « La recherche médicale évolue à très grande vitesse et on peut imaginer de grandes transformations d’ici 2062, prédit le prospectiviste messin. Je pense que la façon de soigner va beaucoup évoluer. Nous allons nous réapproprier des savoirs ancestraux, à l’image de ce que fait la société française d’ethnopharmacologie aux Récollets à Metz. »

Exosquelettes

Yannick Monget évoque aussi les progrès de la technologie, qui vont servir la médecine. « On est déjà capable d’opérer quelqu’un à distance. Le CHU de Nancy est d’ailleurs pionnier en chirurgie robotisée. Les perfectionnements de la robotique, justement, vont être spectaculaires. Dans 50 ans, les handicapés pourront marcher à nouveau, grâce aux exosquelettes, qui existent déjà. » Il s’agit de robots épousant la forme du corps et servant de « squelettes extérieurs ».

Mais nous pourrions également être confrontés à des problèmes sanitaires nouveaux. « On observe déjà une augmentation du nombre de maladies respiratoires, je crains que cela ne s’aggrave, soupire Yannick Monget. Dans une ville comme Metz par exemple, le cocktail pollution + pollens est explosif.

De nouvelles maladies liées au stress devraient aussi faire leur apparition », pronostique le scientifique Messin.

Il évoque enfin la question de l’alimentation. « Les conséquences sanitaires de l’utilisation des produits pesticides dans l’agriculture vont être catastrophiques, s’alarme Yannick Monget. On commence déjà à observer une augmentation importante du nombre de cancers, ainsi qu’une diminution de la fécondité. C’est un immense défi sanitaire que nous allons devoir relever. Les agriculteurs, eux, doivent impérativement changer leurs pratiques. »

 

 

 

(*) Yannick Monget est l’auteur de Terres d’Avenir, aux éditions de La Martinière

 

Anthony VILLENEUVE

Commenter cet article

Archives

Articles récents