Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Feuilleton de prospective : Metz 2062 Ep.3

Publié par Victor Montag sur 2 Août 2012, 13:10pm

Episode 3 

Un monde sans nucléaire?

Article d'Anthony Villeneuve

Avec Yannick Monget (photo) 

 

Paru dans le Républicain Lorrain le 02 août 2012

Reproduit avec l'aimable autorisation du journaliste

monget-copie-1 

 

Nous avons invité le prospectiviste messin Yannick Monget (*) à imaginer la vie à Metz dans 50 ans, en 2062. Aujourd’hui, il parle de l’énergie.

Comment produira-t-on de l’énergie dans 50 ans, en 2062 ? Yannick Monget est convaincu d’une chose : « je pense qu’on aura tourné la page du nucléaire », affirme-t-il. Du moins, il l’espère car « le nucléaire est quelque chose d’extrêmement dangereux. Combien faudra-t-il d’accidents comme celui de Fukushima pour que l’on s’en rende compte… » En parlant de Fukushima, Yannick Monget tient à poser un préalable à l’exercice de prospective auquel il se livre pour nous. « Si Cattenom devait connaître un accident similaire à celui de Fukushima, il n’y aurait même pas à parler de Metz en 2062, puisque l’agglomération aurait été entièrement évacuée. » Voilà qui est dit.

Donc qu’est-ce qui aura remplacé le nucléaire dans 50 ans ? « Je crois que nous aurons appris à tirer profit de toutes les ressources dont nous avons déjà connaissance : le soleil, le vent, la terre, le bois… énumère le scientifique messin. Nous aurons des technologies beaucoup plus performantes qu’elles ne le sont aujourd’hui. »

« On produira de l’énergie un peu partout, estime Yannick Monget. Sur nos toits, sur nos façades. Nous serons moins dépendants des grandes centrales de production d’énergie… »

Il nuance son propos : « attention, on ne verra pas des panneaux solaires sur le toit de la cathédrale ou dans les vieilles rues de Metz pour autant. C’est plutôt en périphérie que ces technologies se développeront : sur les hangars commerciaux ou industriels. Mais aussi sur routes et autoroutes. ».

L’urine comme source d’énergie !

« Même l’urine, grâce à l’ammoniaque qu’elle contient, pourrait être source d’énergie, sourit Yannick Monget. Des essais très concluants ont déjà eu lieu. On fera aussi de gros progrès dans la valorisation des déchets. »

Le prospectiviste annonce par contre une flambée des prix.

« Le démantèlement de nos centrales nucléaires va coûter une fortune… »

Il est convaincu que la Lorraine peut rester une grande terre de production d’énergie. « Nous pouvons, entre autres, développer la géothermie, la biomasse grâce à l’utilisation intelligente de nos forêts. C’est dans ce secteur que notre région peut retrouver son dynamisme. »



 

(*) Yannick Monget est l’auteur de Terres d’Avenir, aux éditions de La Martinière

 

Anthony VILLENEUVE

Commenter cet article

Archives

Articles récents