Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Greg Egan - "Cérès et Vesta"

Publié par Victor Montag sur 21 Février 2017, 11:00am

Dilemme sur un astéroïde

Cérès et Vesta sont les deux plus gros astéroïdes de la ceinture principale, entre les orbites de Saturne et Mars. Colonisés par les hommes il y a un siècle, ils ont vu se développer deux sociétés différentes, pourtant interdépendantes. Cérès fournit à Vesta la glace qui lui manque, en échange de la roche nécessaire à l'aménagement de la planète naine glacée. Des cubes de glace et de roche sont envoyés sur l'orbite de la ceinture et parcourent la distance entre les deux astéroïdes en trois ans.

Sur Vesta, la situation politique est tendue. «Lors de la colonisation de Vesta, les fondateurs s'étaient mis d'accord pour un partage égal des richesses produites entre tous leurs descendants. Or, tandis que l’essentiel des syndicats contribuait à l’effort collectif de manière concrète (les vaisseaux transportant les colons, les robots ayant creusé les premiers habitats et les mines), les Sivadier avaient apporté expertise et propriété intellectuelle.»

Cent ans plus tard, un groupe politique révisionniste, le Mouvement de la Nouvelle Dispense, estime que la contribution du syndicat Sivadier a été inférieure à celles des autres, et que les richesses perçues par leurs descendants constituent une extorsion. La population de Vesta finit par voter des mesures discriminatoires contre tous ceux qui ont du sang Sivadier, dont une taxe supposer rembourser leur «dette».

Camille fait partie de ces Vestiens traités comme des parasites, de plus en plus nombreux à s'indigner de l'apartheid qui s'installe et tentés par des actions de protestation. Beaucoup finissent par émigrer illégalement sur Cérès, au gré d'un long et dangereux voyage. Arrimés sur un cube de pierre en orbite, endormis dans une combinaison de survie, ils espèrent se réveiller sains et saufs trois ans plus tard sur Cérès.

Anna est la directrice du spatioport de Cérès, qui réceptionne ces immigrés nommés «surfeurs». Elle vient de prendre son poste, et comme tous les citoyens de la société utilitariste de l'astéroïde quasiment automatisé, elle paie pour avoir le privilège de pouvoir travailler. En accueillant Olivier, son premier Vestien, elle fait connaissance avec cette communauté expatriée et commence à s'impliquer émotionnellement.

Le parcours des deux femmes suit le développement d’une crise annoncée entre une société qui oppresse une partie de ses membres et une autre qui accueille illégalement ses réfugiés.

«Cérès et Vesta», longue nouvelle ou petit roman du célèbre auteur australien, combine, dans une histoire de SF originale, la peinture minutieuse des contraintes techniques de deux colonies humaines dans l’espace, avec une réflexion sociale, politique, philosophique et morale. Les thèmes de la valeur relative de la propriété intellectuelle, des conséquences politiques de la lutte contre les discriminations, des dangers de la démocratie, et de l’imbroglio international de l’immigration sont au cœur d’un drame glaçant. La tragédie s’achève sur une version futuriste du fameux «dilemme du tramway», qui va contraindre Anna à faire face aux terribles conséquences de sa philosophie utilitariste.

Septième opus de la collection «Une Heure-Lumière» du Bélial, «Cérès et Vesta» est un bon cru de Greg Egan, qui trouve dans l’actualité politique mondiale, autant américaine qu’européenne, de cruelles correspondances.

«Cérès et Vesta», novella de Greg Egan
Editions Bélial, Collection «Une Heure-Lumière»
Traduction d'Erwann Perchoc
Couverture d'Aurélien Police
Publié le 23 février 2017

Couverture originale, «The Four Thousand, The Eight Hundred», Subterranean Press, Novembre 2016

Commenter cet article

yogo 21/02/2017 16:45

Superbe collection dans son ensemble... et a priori cela continue !!
Voilà ma prochaine lecture ;-)

Victor Montag 21/02/2017 19:29

En effet ! J'ai aussi lu Vinge, McAuley, Kress et Johnson. Et je pense tenter les autres titres. ;)

Archives

Articles récents