Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Maurice G. Dantec, RIP

Publié par Victor Montag sur 27 Juin 2016, 13:28pm

Maurice G. Dantec, RIP

L'écrivain Maurice G. Dantec est mort dans la nuit du samedi 25 juin 2016, terrassé une crise cardiaque, à Montréal, au Canada.

Longtemps on relira Dantec, pour sentir vaciller le monde autour de soi, voir voler en éclat les apparences et prendre une autre mesure de ce que peut être un homme, cette minuscule et gigantesque singularité.

On tentera d'ignorer les doigts tendus des dénonciateurs qui ne manqueront pas de rappeller que Dantec, parti du rock et de l'extrême-gauche, s'était déclaré royaliste, catholique futuriste et sioniste, avait vertement critiqué l'islam et dialogué avec des identitaires, milité pour le rétablissement de la peine de mort, qu'il avait choisi l'infâme Kersan comme agent et qu'il abusait de la drogue. Tout cela est vrai, et chacun est libre de juger ses engagements. Si Maurice G. Dantec n'avait rien écrit, s'il n'avait pas donné une oeuvre, on aurait ignoré ses opinions comme on ignore celles des milliers d'abrutis qui tartinent le web de leur logorrhée dysorthographique.

Mais Dantec est un Ecrivain. Il n'a pas pissé de la ligne et pondu de l'intrigue "à distance", il a fait acte de littérature, s'est offert totalement à une expérience à la fois artistique et ontologique, où l'esprit, l'âme, le mystère et le texte étaient tout à la fois les outils et les enjeux.

L'époque n'est pas à cette totalité. Nos esprits sont fainéants et nous aimons nous divertir. Nous appelons de nos voeux la diversion, moi le premier. Le mystère terrorise. L'âme est obsolescente. L'esprit est inoffensif s'il se confond avec la rationalité. Le texte enfin, on l'aime flatteur et consensuel, avec des bouts de prêt-à-penser dedans, histoire de se donner bonne conscience; on le préfère de gauche et engagé dans des causes déjà gagnées.

La lecture de Dantec est une possibilité. Elle passe par la découverte de ses livres, en commençant par le début et en tâchant d'atteindre la dernière page. Elle ne se resume pas au survol de sa page Wikipedia ou à une collection de citations extraites de ses déclarations tonitruantes dans la presse.

Mais après tout, rien de nouveau sous le soleil. Dantec est un écrivain pour les lecteurs, un polémiste pour les cons. Choisissez votre camp.

Lire «Les Racines du Mal»

Quelques hommages :

Maurice G. Dantec, et pourquoi je l’aime malgré tout (Blog L'Express)

Capsule pour Maurice G. Dantec (Causeur)

Maurice G. Dantec, auteur à réaction (Causeur)

L’inconsumable tendresse de Maurice G. Dantec (TSF Jazz)

Maurice Dantec : adieu à l'écrivain qui croyait aux machines et aux archanges (Figaro Vox)

Mort d’un prêcheur d’apocalypse (Valeurs Actuelles)

Modifié par Dantec, sauvé par Dantec (Maximilien Friche)

Manifeste pour écrivains catholiques du futur (Maximilien Friche)

Commenter cet article

Archives

Articles récents