Le Fictionaute

Le Fictionaute

Chroniques littéraires, science-fiction et mauvais genres.

Léo Henry, "Le casse du continuum"

Publié par Victor Montag sur 16 Avril 2014, 22:24pm

Léo Henry, "Le casse du continuum"

Folio SF, 2014

L'empire galactique : un tel nombre de planètes et d'humains que seule l'intelligence artificielle Noun est capable de gérer sa complexité. Seules les cinq Sentinelles ont le pouvoir de programmer l'IA. L'une d'elles recrute une équipe de sept criminels de haut vol : une petite fille spécialiste des explosifs, une mercenaire implacable, une séductrice irrésistible, deux cambrioleurs pros de l'infiltration et l'étrange Rétrominot (un gamin à la tête d'ahuri), dirigés par une joueuse imbattable. En quoi peut bien consister cette "infiltration la plus audacieuse de l'histoire des hommes" qu'elle compte leur confier, ce "casse du continuum"? Le destin de l'humanité est-il vraiment dans les mains de ces sept mercenaires?

Quand la SF rencontre le cinéma d'espionnage et de cambriole et que Léo Henry est aux commandes, ça déménage! Le roman commence par six pré-génériques d'une quinzaine de pages chacun, à la mode 007, qui présentent les sept héros séparément, en pleine action. Après un temps pour les explications et les préparatifs, c'est parti pour une mission haute en couleur, pleine de déflagrations et de coups de maîtres.

Léo Henry fait partie de ces jeunes auteurs français, comme Kloetzer, Beauverger ou Damasio, qui apportent une touche originale à la science-fiction francophone et disputent avec succès un peu de gloire au géant anglophone. Sa plume ose l'expérience mais maîtrise la technique classique, son imagination est très personnelle tout en restant référentielle et cultivée, et il semble à son l'aise dans tous les registres et sur tous les supports.

Lorsque vous aurez dévoré "Cosmique fric-frac" comme une friandise, vous vous laisserez surprendre par ses romans ("Rouge gueule de bois" et "Sur le fleuve", écrit avec Jacques Mucchielli) et ses nouvelles ("Les carnets du labyrinthe" et la série d'Yirminadingrad). Vous aimerez sans doute ses contributions à la bande dessinée ("Rainbow mist", en ligne), et vous pourrez aussi lire dans la foulée la dernière livraison de la revue Bifrost qui lui consacre sa une. Mais surtout, vous n'oublierez pas de vous inscrire sur son site internet (http://www.leo-henry.com) : l'auteur vous enverra tous les mois une nouvelle gratuite, directement dans votre boîte mail ! Un régal.

 

Article paru le 01 juin 2014 dans le Républicain Lorrain

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2014/06/01/cambriolage-galactique

Commenter cet article

Archives

Articles récents